Joyeux 1er mai confiné

En avril ne te découvre pas d’un fil mais en mai fais ce qu’il te plaît.

Ce ne sera pas le cas cette année

Image de prévisualisation YouTube

 

Malgré le confinement, le bonheur est dans le muguet

«Avec ses feuilles en cornet et ses clochettes, le muguet des bois et des jardins reste un symbole fort du printemps et une promesse de bonheur». Marie-Christine Morosi 

Symbole du renouveau du printemps, chacun reconnaît instantanément, les yeux fermés, son parfum suave et sucré.

Le 1er mai est sa journée, associée à celle du travail.

Celle où on offre, comme porte-bonheur, ses brins aux clochettes immaculées. 

Distanciation sociale ou pas, il ne saurait être question de se priver de la joie d’en offrir  quelques brins si charmants

Je remercie ceux qui ont pris la peine de venir embaumer ma journée

 

MON MUGUET CONFINE

 

LE PRINTEMPS

J’offre ce poème

A tous ceux que j’aime et qui m’aiment

Et aussi à ceux qui ne m’aiment pas

Car il n’est jamais d’ennemis

Qui ne puissent un jour s’apprécier (*)

« Il est revenu, le temps du muguet,

Comme un vieil ami retrouvé »

Disait la célèbre comptine populaire chantée par Francis Lemarque dans les années 1950

Image de prévisualisation YouTube

La nature en sommeil, doucement se réveille

Véritable cadeau du ciel

Offrant à l’homme ses merveilles!

Une réelle métamorphose pour voir la vie en rose!

Sortis tout droit de leurs cachettes

Le Muguet et ses clochettes parfumées

Cette année

N’embaumera pas les rues

Elles sont allées carillonner

Avec les fées

* Fais pas ci

* Fais pas ça

* Fais comme si

* Fais comme ça

Mais ma maison embaume

De bonheur et de gaieté!

Mes amis ne m’ont pas oubliée

 

Fabuleux décor pour nos yeux!

Les clochettes gonflent leur ventre

Comme des perles irisées

Elles illuminent ma maison,

De leur parfum envoutant,

Emmenant tous mes  tourments!

Rayonnantes,

Elles se dressent Fièrement

Elles me toisent et m’émerveillent

D’une charmante symphonie!

Mon oreille les entend

Chanter la belle saison

Telles des oiseaux gazouillant.

Et bientôt reviendra

Le temps du déconfinement

Pour les cheveux blonds

Puis plus tard

Pour les cheveux blancs

Patientez !

Conservez votre bonne humeur

Après la pluie vient le beau temps.

Vive le 1er mai !!!

MUGUET GASNIER

(*) «Si tu vaincs un ennemi, il sera toujours ton ennemi. Si tu convaincs un ennemi, il deviendra ton ami». Morihei Ueshiba

 

Dans la rue, le mot d’ordre: Faites du bruit pour  vous faire entendre

Pas de défilé mais un concert de casseroles

Une fête des travailleurs  confinés (le terme de FETE DU TRAVAIL n’est pas tout à fait exact bien qu’il ait été adopté depuis des décénnies)

Les travailleurs sont invités à se munir de slogans et à les déployer devant leurs portes à midi

( pas besoin de les écrire: Pour ne pas faire d’erreurs, leurs cartons de revendications seront même parfois distribués par l’Edile )

Les principales

La remise en cause le temps de travail

La remise en cause des congés divers.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Le Journal du Grand Changement |
Le Monde Ferroviaire |
Laclassedepikou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chroniques de Naima
| Armentières Actualités
| Vertus des pierres