Isthmia le mag

24 septembre 2017

LA VALETTE 24 septembre-6 octobre: 26e festival de théatre amateur- saison au Théatre MARELIOS – Expo REGARDS & MEMOIRE

Classé sous LA VALETTE DU VAR — isthmialemag @ 11 h 30 min

 

LA VILLE DE LA VALETTE-DU-VAR ET LE THÉÂTRE DE L’EVENTAIL présentent

Le 26è Festival de Théâtre Amateur

FESTIVAL DE THEATRE AMATEUR DE LA VALETTE

ça continue les

24, 29, 30 septembre et 1er octobre 2017

Au Théâtre Marelios et Auditorium de l’Espace Culturel Albert-Camus

en présence de l’auteur dramatique Guy FOISSY, parrain du Festival

 

CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE PROGRAMME

* POUR ASSISTER AU FESTIVAL

Une formule simple et économique : Un passeport qui vous permet de bénéficier des tarifs suivants : 10 € le premier spectacle puis 4 € par spectacle suivant.

Renseignements et réservations 04 94 22 24 57 – theatre.eventail@outlook.fr

Partenaire historique de la Ville en termes théâtraux – depuis 1989 – la compagnie amateur L’Eventail intervient en parfaite harmonie avec la programmation culturelle valettoise. Le Festival de théâtre amateur qu’elle organise chaque début de saison, en septembre, réunit troupes et spectateurs assidus à Marélios. L’affiche alterne comédies et classiques du répertoire pour le bonheur du public. L’Eventail propose également des ateliers et des stages destinés à tous les amateurs qui, pour le plaisir toujours, veulent tenter de grimper sur les planches…

Billetterie ouverte Lundi 11, mardi 12, jeudi 14, vendredi 15 septembre de 17h à 19h Au théâtre Marelios, espace culturel Albert-Camus, La Valette-du-Var.

Les achats de places sont prioritaires sur les réservations.

Une buvette avec petits encas sera ouverte sur place pendant la durée du festival.

oOo

 

* Ouverture de saison  THEATRE MARELIOS 

vendredi 6 octobre 2017 à 19 H 00

Une soirée chaleureuse, pour découvrir la saison riche et éclectique du théâtre Marelios. Vidéos et interventions sont au rendez-vous pour dévoiler un bel aperçu de ce qui vous attend.

Présentation suivie du concert exceptionnel de Padam.

cliquez ici pour plus de renseignements

 oOo

* Exposition aux Archives Municipales de  La Valette : REGARDS & MEMOIRE

Vues anciennes de la ville (cartes postales, toiles, photographies) et vues récentes (photographies) réalisées aujourd’hui par Driss Aroussi, artiste photographe.

Il s’agit de montrer les grands changements et les vues immuables et d’observer des paysages d’un œil nouveau avec le regard de l’artiste afin de construire la mémoire de demain.
Entrée libre : lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h.

Renseignements au : 04 94 23 25 78

Vous recevez ce mail car vous êtes abonné à la newsletter de la mairie de la Valette du Var

Si vous ne souhaitez plus recevoir de mail rendez-vous ici

Pour répondre à ce message cliquez ici

 

 oOo

 

Toute l’actualité de La Valette sur

MA VILLE EN MOUVEMENT

 

  

LOGO LA VALETTE

Contact : Service Evénements & Expressions Culturels – 04.94.23.62.06 – eec@lavalette83.fr

 

 

 

 

Mots-clés : , , , , , , ,

23 mars 2017

Samedi 25 mars 2017 au Pradet Avant- Première du film « Parfaites »

Classé sous CINEMA — isthmialemag @ 20 h 27 min

Affiche  Parfaites

 

Affiche du film Parfaites

Mots-clés : , , , , , ,

18 mars 2017

Les 19 20 et 21 mars – Printemps du Cinéma 2017

Classé sous AGENDA CULTUREL — isthmialemag @ 16 h 31 min

 

Le printemps du Cinema 2017

 

 

 

Les dates

C’est le moment d’y aller.

3 jours exceptionnels, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 mars 2017,

Le Printemps du Cinéma 2017, c’est 4€ la séance du 19 au 21 mars,

dans toute la France, pour tous les films et à toutes les séances !

Evénement populaire plébiscité par les Français, Le Printemps du Cinéma, organisé par la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) qui regroupe les 5700 salles de cinéma en France, a enregistré 2,5 millions d’entrées en 2016.

Coup de foudre cinématographique

Coup de foudre

« Il y a des jours où on voudrait toujours rester au cinéma» 

Chaque année, les spectateurs ont droit à un petit film de présentation spécialement réalisé pour l’évènement, saupoudré de références cinématographiques.

Pour sa 18ème édition, c’est le jeune comédien-réalisateur Félix Moati, qui signe ici sa troisième réalisation, qui est aux commandes de la bande-annonce mettant en scène Guillaume Gouix et Anaïs Demoustier, sa partenaire d’A trois on y va.

Le décor : un cinéma.

L’histoire : un jeune homme se projette dans un film pour séduire une demoiselle.

Une idée tout droit venue de son affection pour La Rose pourpre du Caire de Woody Allen. Un hommage au réalisateur à lunettes non dissimulé puisque les quelques notes qui accompagnent la scène sont soufflées par Sidney Bechet sur la mélodie Si tu vois ma mère, morceau qui accompagnait la bande originale de Minuit à Paris.

Une question ?

Préférez-vous aller au cinéma ou regarder un film à la maison, pourquoi ?

Y répondrez-vous ? Voici ma réponse.

Voici pourquoi j’aime le cinéma

Au cinéma on en a « Plein les yeux »  Pub 2016

Mon petit-fils et moi (c’est tout comme!) le 29 mai 2016 – mon anniversaire… Ca ne s’invente pas!

C’est tout moi… la preuve :)

29 mai 2016 au cinema

Image de prévisualisation YouTube

Pourquoi j’aime le cinéma?

* Pour la magie des différents thèmes abordés, les histoires racontées et les voyages que cela fait vivre.

La raison principale est probablement qu’il s’agit du seul art qui arrive à me couper du monde pendant le temps d’un film. Il me fait rêver, pleurer, sourire, rire. Rien d’autre n’a cet impact sur moi. Quelque chose d’irraisonné, parce que la raison n’a rien à voir là-dedans. Un coup de cafard ? Vite, un petit tour au cinéma. Cela vient sans doute de mon enfance.

C’est l’effet que me fait le cinéma depuis un grand paquet d’années maintenant. Depuis presque toujours d’ailleurs.

A l’époque la Télé n’existait pas et mon père nous emmenait au cinéma parfois tous les jours de la semaine. Un jour même, alors que nous étions couchés, il lisait son journal et : « Tiens nous n’avons pas vu ce film. Allons-y » Ma mère, moins enthousiaste que moi se lève cependant. Vite, nous nous rhabillons. Et nous voici bientôt dans la salle obscure. Je me dis que je pourrais passer ma vie à aller voir des films et cela suffirait à me satisfaire. D’autres où je me dis que j’aurais dû sans doute en faire ma profession.

J’ai répertorié une partie des passionnés qui  listent toutes les raisons pour lesquelles ils aiment le cinéma. Je rencontre aux avant-premières des habitués devenus depuis presque des amis. Certains y vont encore tous les jours. Et évidemment, en lisant cela, je me dis que c’est sans doute une  des meilleures idées que le monde ait jamais porté.

Pourquoi j’aime le cinéma ?

*En primaire en sortant de l’école, mon goûter à la main, je me précipitais dans la salle située en face de chez  moi. L’ouvreur, mon voisin de palier m’installait confortablement dans un fauteuil au fond de la salle. Et là, j’oubliais l’école. Les devoirs attendraient.

Hollywood était le symbole de cet art et je rêvais d’y aller un jour. C’est fait.

*Les premiers films qui m’ont interpellé dans mon enfance sont les films en noir et blanc. Ceux de Laurel et Hardy, Buster Keaton où encore Charlie Chaplin. Mais ce n’étaient pas mes préférés.

* Le cinéma. Un logo. Une histoire. Mon histoire.

Pleins feux sur la Paramount et sa légendaire montagne.

Le logo de la Paramount
Album : Le logo de la Paramount

9 images
Voir l'album

Pour mon premier film en cinémascope, « La Tunique », l’écran m’a tellement subjuguée que j’ai murmuré à mon père, en voyant la montagne de la Paramount se dresser devant moi : « C’est grandeur nature ? » Parce qu’au cinéma tout est possible. J’avais 11ans.

* La  Tunique (titre original : The Robe) est un péplum américain avec Victor Mature, Jean Simmons, Richard Burton et Jay Robinson, réalisé par Henry Koster, et sorti en 1953. Il est
surtout connu pour être le premier film exploité en Cinémascope de l’histoire du cinéma.

*Le Cinémascope est un procédé de prise de vues et de projection qui consiste à anamorphoser (comprimer) l’image à la prise de vue, pour la désanamorphoser (l’étirer) à la projection. afin qu’elle ne soit plus déformée et retrouve son format panoramique.

Je passais le plus clair de mon temps dans les salles obscures et je continue.

J’allais voir toute sorte de films: Policier western, film historique, dramatique, comique. Et, une fois même, … par simple curiosité…- ne rigolez pas! Vous aussi vous l’avez fait j’en suis sûr- je suis allé avec mon époux voir un film pornographique au temps où ces films-là étaient réservés aux adultes,  mais nous en sommes ressortis énormément déçu : comique, idiot et sans aucun émoi. Cela a évolué depuis. Mais pas forcément en bien.

Pourquoi j’aime le cinéma ?

* Parce que c’est le seul endroit où je peux croiser un monde fabuleux : stars, monstres, fantômes, grands navires en feu surgissant de nulle part, etc.

* Parce que j’ai vu tant de choses que nous, humains, ne pouvons pas croire

* Parce qu’à 88 miles à l’heure, la De Lorean retourne vers le futur. Ou vers le passé.

Sur terre ou dans les airs. Avec du plutonium, ou un éclair. « Retour vers le futur »

* Parce que j’attends toujours que tout finisse toujours bien dans la vie. On ne se refait pas.

Le dernier du genre « La La land », entraînant, lumineux et coloré, m’a fait rêver. Mais la fin n’a pas été à la hauteur. Le monde ne sait plus rêver.

* Parce que tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme les larmes dans la pluie.

* Parce qu’un amour impossible nous fait pleurer. C’est beau, c’est triste !

* Parce que quand tout finit bien on retrouve l’espoir.

* Parce qu’aller voir le nouveau Disney de Noël au Grand Rex tous les ans avec la Féérie des Eaux quand on est haut comme trois pommes, ça met des rêves plein la tête.

* Parce que quand la musique de la 20th Century Fox retentit, je bats la mesure avec mon pied, comme si j’étais seule dans la salle.

* Parce que j’ai attendu et j’attends encore et encore avec mes parents, puis mes enfants, puis mes élèves, puis mes petits-enfants, le dernier Disney de Noël. Parce qu’aller voir le nouveau Disney de Noël tous les ans quand on est haut comme trois pommes, ça met des rêves plein la tête.

En 1950 (9 ans) A la sortie du film Cendrillon, mon père m’avait acheté le magnifique et précieux livre animé, l’un des premiers du genre.

À la question « pourquoi j’aime le cinéma », je répondrai

« Comment ne pas aimer ?»

C’est pour moi la source principale de divertissement. De plus, je n’ai pas de préférence pour un genre en particulier, ce qui me fait tout un éventail de choix de films à voir à chaque fois que j’ai du temps libre.

Et maintenant, j’en ai beaucoup.

Pourquoi j’aime le cinéma?

C’est le divertissement le moins cher actuellement. Avec 22€ par mois, je vais au cinéma à volonté et je ne m’en prive pas.

Et maintenant pour ceux que cela intéresse et qui ne sont pas fatigué par mon article…

Un peu d’histoire

(suite…)

Mots-clés : , , ,

7 mars 2017

Mercredi 8 mars 2017 Journée de la femme

Classé sous Journée de la femme 8 mars — isthmialemag @ 19 h 52 min

Journée de la femme 2017

 

  FEMME C’EST TA FETE …

 

Le mois de mars est le mois – ou le moi-  de la femme.

Seulement un…  sur 12 ?

Pour nous le 8 mars c’est toute l’année!

 

La femme continue de se battre pour avoir, comme elle le mérite, sa place à côté de l’homme, avec l’homme, comme l’homme.

Elle fait comme elle veut… c’est son choix.

Et  comme dit ce célèbre proverbe Français

« Ce que femme veut, Dieu le veut ».

Alors laissez-la faire.

“Le bonheur est une femme.”
Friedrich Nietzsche

Les manifestations se multiplient

On voit fleurir de nombreuses animations concernent ce mercredi 8 mars: colloques, soirées, visites, flashmob (Mobilisation spontanée : le terme fait référence à un regroupement de personnes, spontané, mais plus généralement planifié, qui exécute une chorégraphie ou chante, avant de poursuivre leurs activités), offres commerciales,…

Plus d’infos ICI

Pour la région de Toulon, j’ai déjà cité

L’exposition « Talents de femmes »

« Le salon du parfum »

Cette journée particulière a pour but

de relancer la réflexion sur les conditions de la femme dans le monde et de lutter contre les inégalités face aux hommes.

Quand on se promène sur l’immense Web

en quête d’informations on découvre des tas de trésors et certaines méritent qu’on les partage.

En voici quelques -uns :

Sur le site de Papybougnat : Femme c’est ta fête…

Je me joins à Jean-Jacques Goldman pour vous dire que …

« Les femmes sont des fleurs offertes à nos désirs, mais il faut prendre leur cœur avant de les cueillir… »

« Si la première femme créée par Dieu était assez forte pour renverser le monde à elle toute seule, les femmes devraient être capables de le remettre à l’endroit ».

… Et maintenant que les femmes le demandent, les hommes feraient mieux de les laisser faire.

« Mesdames si vous cherchez un homme beau, riche et intelligent

Alors prenez en trois » …

- Oui mais la polygamie est interdite

« L’homme devient Homme quand il commence à écouter sa femme » 0Jah Olela Wembo

- Oui mais ! à partir d’un certain âge les hommes deviennent sourds

 

FEMMES, JE VOUS AIME

J’ai déjà longuement écrit sur ce sujet sur mon autre blog. Tout y est. Si cela vous intéresse vous pouvez consulter à votre gré tous ces textes que je ne vais pas reprendre ici. Cliquez ICI

Il y a des femmes qui se battent encore pour acquérir une place que parfois nous revendiquons encore pour de bonnes ou de mauvaises raisons.

Il y a des femmes qui méritent d’être citées.

On les désigne :

FEMMES HORS DU « COMMUN »

 

Je n’aime pas ce terme, mais c’est celui qui a été utilisé à la TV.

Femmes d’exceptions, femmes hors du commun : Elles sont chaque année plus nombreuses, partout dans le monde. En voici, au hasard, quelques-unes :

FEMMES DEXCEPTION
Album : FEMMES D'EXCEPTION

28 images
Voir l'album

* EN INDE EN MONGOLIE, pays conservateurs, patriarcaux et archaïques

Travailler comme un homme est héroïque.

Pour trouver un Emploi, elles doivent demander l’autorisation au mari.

Elles n’ont pas de droit d’exercer de métier qui mette en danger la morale, la santé (travail de nuit)

Certaines d’entre elles, comme Indira Gandhi, 1917-1984 -Première ministre de 1966 à 1977 puis de 1980 à sa mort en 1984- ont fait changer les mentalités.

Actuellement c’est par le sport qu’elles progressent

Des lutteuses indiennes ont obtenus des titres internationaux. Elles doivent combattent d’abord l’interdit.

Elles s’appellent :

- Geeta Phogat, née en 1988, est une lutteuse de style libre qui a remporté la première médaille d’or de l’Inde en lutte aux Jeux du Commonwealth en 2010.  Elle est également la première lutteuse indienne à se qualifier pour les Jeux olympiques d’ été

-Babita Kumari, née en novembre 1989,  est une lutteuse indienne qui a remporté la médaille d’or en 2014 aux Jeux du Commonwealth,  une médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth en 2010 et une médaille de bronze aux Championnats du monde de lutte libre en 2012

Hollywood les a même portées à l’écran

- en Mongolie, le sourire de Battsetseg agrémente désormais les panneaux publicitaires d’Oulan-Bator depuis sa troisième place à Londres, la première médaille olympique du pays depuis 1980. « Quand je rentre à la maison, les gens m’accueillent comme si j’étais le président. »

Mais cela ne suffit pas.

La victoire de ces femmes est probablement ailleurs, « dans cette vie improbable qu’elles ont su s’offrir alors que les attendait le carcan serré des obligations des femmes soumises. « 

* Voir le film de 2016 : La Saison des femmes.

En Inde, Etat du Gujarat, de nos jours. Dans un petit village, quatre femmes osent s’opposer aux hommes et aux traditions ancestrales qui les asservissent. Portées par leur amitié et leur désir de liberté, elles affrontent leurs démons, et rêvent d’amour et d’ailleurs.

Critique: « Une ode magnifique et nécessaire à celles qui, tous les jours par leur optimisme et leur courage font reculer les formes d’oppression dont sont encore trop souvent victimes les femmes. »

En Bolivie, dans les banlieues de La Paz, les lutteuses indiennes remportent un grand succès populaire, surtout lorsqu’elles affrontent des hommes. Leur intrusion dans ce sport d’hommes, il y a une dizaine d’années, est synonyme d’émancipation pour des femmes longtemps considérées inférieures.

* AU BRESIL

Denyse Santiago 1er femme noire de la police militaire – 27 ans de carrière  fonde  « La rounda Maria da Peña » qui patrouille  contre les violences conjugales à Salvador – 1 femme victime toutes les 2 minutes

 

* EN ARABIE SAOUDITE

* Nadine al Beder, journaliste politique saoudienne a créé un Show hebdo dans le monde arabe

Vidéo  interviews

* Hatoon Al Fassi saoudienne

2017 y verra célébrée la 1ere Journée de la femme.

* EN AFRIQUE

Au Sénégal il y a 44 % de femmes-députés pour 27% en France

Le divorce y est plus facile.

Les femmes s’investissent de plus en plus dans la mécanique, un métier autrefois exclusivement réservé aux hommes. Certaines femmes garagistes qui luttent déjà pour la parité dans le secteur de la mécanique aimeraient embaucher de jeunes demoiselles, mais ne trouvent pas d’employées qualifiées

C’est le cas de Fatou Sylla et sa cousine Fatou Kamara toutes deux propriétaires du garage » Fatou Fatou Mercedes » basé à Dakar, la capitale Sénégalaise.

Fatou Sylla est l’idole de plus jeunes filles

« Elle est Sérieuse rigoureuse honnête engagée » mais reflexe du passé : «  C’est l’homme qui vérifie », déclare l’interviewé.

Mais leur 2e mi-temps, c’est à la maison. Seules les femmes d’élite s’en sortent, pas les autres.

L’homme reste au centre notamment en brousse.

Mais la tradition résiste. Il y a toujours, le Mariage forcé, augmentation de l’Excision, négation de la femme la plus violente (200 millions de femmes), n’est pas dans les textes sacrés.

Les femmes sortent du système scolaire très vite

Lutter est un travail de longue haleine.

 

* EN EUROPE …

Pour n’en citer que quelques-unes

Madeleine Brès, 1842-1921, fille de charron devenue la première doctoresse française reçue en 1875 avec une thèse portant pour titre : Mamelle et allaitement.

Marie Curie, 1867-1934

Scientifique d’exception, elle est la première femme à avoir reçu le prix Nobel, et à ce jour la seule femme à en avoir reçu deux. Elle reste à ce jour la seule lauréate à avoir été récompensée dans deux domaines scientifiques distincts. Marie Curie obtient en 1898 le prix Gegner ]de l’Académie des sciences, d’un montant de 4 000 francs, pour ses travaux sur les propriétés magnétiques des métaux. Elle obtiendra ce prix à deux autres reprises, en 1900 puis en 1902. Elle est également la première femme lauréate en 1903, avec son mari, de la médaille Davy pour ses travaux sur le radium

Alexandra David-Néel, 1868-1969,  orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra et féministe, journaliste et anarchiste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste de nationalités française et belge, fut, en 1924, la première femme d’origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, Elle fut l’objet d’une de nos rencontres littéraires à Isthmia autour de son livre : « Voyage d’une Parisienne à Lhassa » -1927-

Marguerite Dylan, 1876-1956, la première femme plaidant en Cour d’Assises

Le 27 novembre, devant la Cour d’assises de la Haute-Garonne, Mlle Marguerite Dilhan a fait, avec un très grand succès, ses débuts d’avocat : « Une jeune avocate plaidant en Cours d’assises. —Une foule énorme était venue assister à cette  » sensationnelle première « , car c’est, en effet, la première fois qu’une femme plaide en Cours d’assises en France, Mlles Chauvin et Petit n’ayant jusqu’ici plaidé que des affaires civiles. Mlle Dilhan a défendu la femme Dumas, inculpée avec son mari d’avoir tué leur gendre à coups de couteau le 14 novembre dernier ». Extrait des Archives d’anthropologie criminelle de criminologie et de psychologie normale et pathologique, année 1904. Inscrite au barreau de Toulouse, elle commença d’exercer son ministère en 1903. Une rue de Toulouse porte son nom.

Irène Joliot-Curie, 1897-1956, chimiste, physicienne et femme politique française lauréate du prix Nobel de chimie, tout comme sa mère, Marie Curie, a siégé au gouvernement de Léon Bloom

Marguerite Yourcenar ,1903-1987, est une femme de lettres française naturalisée américaine en 1947. Auteur de romans, de nouvelles et de récits autobiographiques, elle est aussi poétesse, traductrice, essayiste et critique littéraire. Elle est la première femme élue membre de l’Académie française en 1980.

Simone Veil, 1927, femme politiquefrançaise rescapée de la Shoah, comme haut fonctionnaire de la magistrature, puis ministre de la Santé, en 1974, fait notamment adopter le 17 janvier 1975, la « loi Veil », qui dépénalise []le recours par une femme à l’interruption volontaire de grossesse. De 1979 à 1982 elle est la première présidente du Parlement européen, Ministre d’État, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, « numéro deux » dans le gouvernement Édouard Balladur. Elle siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007. Élue à l’Académie française en 2008.

Édith Cresson, 1934, Premier ministre de François Mitterrand de 1991 à 1992, elle est à ce jour la seule femme à avoir accédé à la fonction de chef de gouvernement en France. Elle est la première femme à avoir accédé à un poste de pouvoir exécutif depuis la brève régence d’Eugénie de Montijo, impératrice des Français, en 1870. Elle est enfin le Premier ministre le plus éphémère de la Ve République.

Martine Monteil, 1950, est la première femme à diriger les brigades des stupéfiants et du proxénétisme, ainsi que la brigade de répression du banditisme, la brigade criminelle et la PJ. Elle termine sa carrière au poste de préfet, Secrétaire générale de la zone de défense de Paris.

Florence Arthaud, 1957- 1915. Navigatrice française, surnommée « la petite fiancée de l’Atlantique».

Seule femme victorieuse de la Route du Rhum, en 1990

Claudie Haigneré, 1957, est une scientifique, spationaute et femme politique française, présidente d’Universcience à Paris entre 2010 et 2015, actuellement ambassadrice et conseillère auprès du directeur général de l’ESA.  Elle a été la première femme française dans l’espace. Elle est l’épouse du spationaute Jean-Pierre Haigneré

Laurence Parisot, 1959, est une dirigeante d’entreprise française.

Après avoir été présidente-directrice générale (PDG) de l’institut de sondage IFOP, entre 1990 et 2007, PME dont elle reste à ce jour vice-présidente et actionnaire majoritaire, elle devient en 2005 présidente du Mouvement des entreprises de France (MEDEF).

 

* DE NOS JOURS

Elles sont arrivées là où on ne les attendait pas

* Melinda Gates, 1964, philanthrope américaine.  Elle fait carrière au sein de Microsoft et épouse Bill Gates a créé l’Encyclopédie Encarta -Encarta est une encyclopédie numérique créée par Microsoft en 1993 et arrêtée en 2009[1]. Elle était disponible sur CD, DVD et sur le Web.

* Marisa Ann Meyer, 1975, la plus jeune employée de Google, est une informaticienne et chef d’entreprise américaine. Elle occupe de 2012 à 2017 le poste de PDG de Yahoo! après 13 ans chez Google en tant que vice-présidente[1] responsable des services de cartographie et de géolocalisation

* Parisa Tabritz, 1983, « Princesse de la Sécurité »:

Vous ne rêvez pas, ce n’est pas le titre du dernier Disney. Il s’agit du titre officiel de Parisa Tabriz chez Google. Son poste n’est pas celui «Ingénieur de la Sécurité de l’Information», considéré comme complètement « ennuyeux et horrible, «du moins selon les dires d’un responsable RH de l’entreprise ». Son job est de diriger une équipe d’ingénieurs « hackers », à la chasse aux failles (dans Chrome par exemple).  Elle est payée pour pirater Google tous les jours pour en sécuriser les failles.

ET POUR TOUTES

 

femmes

Le deuxième job

LE DEUXIEME JOB

tous les jours de l’année

ON PROGRESSE

l'autorite en evolution

Cure de fer

 

 

* AU CINEMA EN MARS 2017

Le 8 mars 2017journée internationale des droits des femmes, sera l’occasion pour les Français de découvrir au cinéma des histoires de femmes aux trajectoires extraordinaires.

20th Century Women (en salles depuis le 1er mars). Entre comédie et drame, ce film rappelle ce que veut dire être une femme dans la société contemporaine.

Dalida

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire… Une femme moderne à une époque qui l’était moins … Malgré son suicide en 1987, Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle.

Jackie

22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des Etats-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut

Miss Sloane, sortie le 8 mars

Un thriller politique dans lequel l’actrice incarne une redoutable lobbyiste prête à tout pour la victoire.

Les Figures de l’ombre

Dans un autre registre, Katherine Johnson, Dorothy Vaughn et Mary Jackson vont enfin sortir de l’ombre de l’histoire. Ces trois scientifiques afro-américaines ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale. L’importance de ces trois femmes ne restera plus inconnue aux yeux du grand public.

La Belle et la Bête (Bill Condon), sortie le 22 mars

Emma Watson explique pourquoi c’est un film féministe

Orpheline sortira le 29 mars au cinéma.

Portrait d’une femme à quatre âges de sa vie. Petite fille de la campagne, prise dans une tragique partie de cache-cache. Adolescente ballottée de fugue en fugue, d’homme en homme, puisque tout vaut mieux que le triste foyer familial. Jeune provinciale qui monte à Paris et frôle la catastrophe. Femme accomplie enfin, qui se croyait à l’abri de son passé. Quatre actrices différentes incarnent une seule et même héroïne.

Le symbole de toutes ces femmes d’exception est :

- Une détermination sans faille

Leur Emblème : Jeanne d’Arc, 1412 ? -1431. 

Morte à 19 ans,  célèbre en seulement 2 ans -cas unique- Jeanne d’Arc est sans nul doute l’un des symboles français les plus forts.

On a écrit à son sujet, elle a fait du cinéma, on en a fait des portraits, des statues… Personnage unique, et sans conteste très mystérieux, elle est l’une des femmes qui ont fait l’Histoire et reste une icône, un élément fédérateur du patriotisme français. On en use, on en abuse.

 

A suivre…

 

Mots-clés : , , , , ,

Le Journal du Grand Changement |
Le Monde Ferroviaire |
Laclassedepikou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chroniques de Naima
| Armentières Actualités
| Vertus des pierres