Isthmia le mag

21 mai 2019

ISTHMIA CERCLE DE LECTURE Rencontre avec Louis Béroud

Le vendredi 24 mai à 15 heures,

le cercle de Lecture d’Isthmia vous invite à une rencontre-dédicace avec Louis Béroud, spécialiste de  La Russie Impériale.

Mr Louis Béroud animera son intervention sous la forme d’un conte.

 

La rencontre a eu lieu chez Josy et Gérard Pellati

Bat B 3e étage

En janvier Josy nous avait présenté Louis Béroud et sa passion pour la Russie à partir de son premier roman « Une dame de l’ombre à la cour de Russie » (éditions Guibert). Il y raconte la chute de Nicolas II jusqu’à Raspoutine.

QUI EST LOUIS BEROUD?

img1 LOUIS BEROUD

Élève de Sciences Po, ancien Commissaire de la Marine, Louis Béroud, dès sa retraite, se prend de passion pour la Russie et son histoire. Il se plonge dans l’écriture et donne de nombreuses conférences à Paris et en province (y compris à Hyères, La Garde et Toulon) sur l’histoire de la Russie impériale. 

Il est membre d’honneur de l’association des Amitiés russes de Provence.

Retrouvez-le sur le site de l’Association 

Il a entamé une carrière d’écrivain prometteuse avec :

  • « Une Dame de l’ombre à la cour de Russie » aux éditions François-Xavier de Guibert
  • « Serge de RadonègeAu miroir de l’âme russe » aux éditions François-Xavier de Guibert
  • « Aux origines de la révolution russe » aux éditions François-Xavier de Guibert, livre pour lequel il a reçu le prix Robert-Christophe

Homme de cœur, Louis Béroud reverse les droits d’auteur aux actions caritatives de notre association, auprès des enfants de Russie.

Contact Louis BEROUD : 06 47 23 85 60

 

Et si vous voulez en savoir plus ! ↓

(suite…)

Mots-clés : , , , ,

17 janvier 2019

Si ISTHMIA m’était conté la rubrique d’Yvette B.

Classé sous HISTOIRE DU PARC,RUBRIQUE HISTORIQUE — isthmialemag @ 20 h 27 min

@YVETTE BLA RUBRIQUE HISTORIQUE D’YVETTE

1e EPISODE – 1827 Le  » CLOS «   

Des témoignages… des documents … des archives… des textes… des photos remarquables

Une rubrique pour tous et par tous… Nous laisserons parler les Anciens : ils nous raconteront des histoires que les Modernes ignorent et qui retraceront ainsi la vie du Parc.

Au cours des parutions mensuelles, nous vous proposerons sur une période de 188 ans (à partir de 1827) l’évolution du site pendant la succession de ses propriétaires

- Famille Clément : propriétaire jusqu’au 30 mai 1827

- Mr Joseph André: vente à la criée le 30 mai 1827

- Mr Joseph Anne François Xavier Marouin

- Succession de Joseph Anne François Xavier Marouin Antoine Victor Marouin et Marie Sarah Plaisantin

- Mr Jules Roux; acte du 28 mai 1862

- Succession Jules Roux: sa veuve Mme Anne Marie Girard

- Mr Louis Lucien Napoléon Bonaparte Wyse vente le 11 septembre 1891

- Succession de Louis  Lucien Napoléon Bonaparte Wyse : Mr Louis Lucien Napoléon

- Société Civile Immobilière Résidence Parc Isthmia 4 avril 1966

En 1827 Isthmia appelé « CLOS… »  était une propriété RURALE, elle est devenue une propriété RESIDENTIELLE sous l’impulsion de son propriétaire de l’époque Mr Jules Roux (28 mai 1862-15 novembre 1877).

C’est aussi, à lui que l’on doit la bâtisse découverte en 1966 et qui a été détruite pour laisser place aux bâtiments actuels C et D.

IMG3

Jusqu’à nos jours il est à remarquer que l’emprise n’a pas subi de modifications importantes

3 ha 72a 4 ca   en 1830

3 ha 39a 25 ca en 1966

Cette diminution est due à l’élargissement du chemin vicinal No52 Toulon-Giens actuellement avenue de la Résistance et à 2 cessions effectuées à des riverains en 1862 et en 1954

Par contre le prix de la propriété est important

30 mai 1827        3. 950 F

28 mai 1862      17. 500 F

4 avril 1966   2.100.000 F

En 1830 les 3/4 de la propriété étaient recouverts de vigne; le reste de labour et de pré. Une bastide à un étage, sur une surface de 196 m2  occupait le sol, ainsi qu’une écurie.

A suivre…

Remerciements à M. Faivre Chevrier pour nous avoir confié ses recherches de 2002.

PASSEPORT POUR UN INVESTISSEMENT REUSSI

Dans les années 60, des investisseurs découvrent le lieu, la morphologie du littoral, l’implantation d’arbres centenaires …

IMG1

Le 4 avril 1966, une propriété sise à Toulon, Quartier du Port-Méjean ou du Cap Brun, dénommée « villa ISTHMIA » appartenant à Monsieur WYSE-BONAPARTE Lucien Louis Napoléon Marie Emile, d’une superficie de trois hectares, 39 ares et 25 centiares environ devient la propriété de Monsieur INFANTE André Vincent, promoteur de constructions et de la SERITO (Société d’études et de réalisations immobilières et touristiques) dont il est le Président et de son épouse Madame COMOLLI  Josiane Marie, tous deux respectivement nés à Alger et à Bougie, en Algérie… pour deux millions cent mille francs.

IMG2

La villa qui s’y trouve laissera désormais la place à un magnifique ensemble résidentiel.

 Le Règlement de copropriété de la « Résidence du Parc Isthmia » sera établi par-devant Maître Jacques COURET, notaire à Toulon, en l’an mil neuf cent soixante-huit et les vingt et vingt-six juin.

Le « Parc Isthmia » est né.

TEMOIGNAGE

@Elisabeth Delauney @ovale

Elisabeth Delauney, jeune émoulue de l’école dentaire de Lyon a connaissance du projet dans « la Dépêche de Lyon ». Malgré la désapprobation de ses parents, elle décide d’investir dans un achat conséquent pour une jeune dentiste qui débute dans la vie. Elle résiste et bien lui en a pris. Elle est toujours là aujourd’hui.

Elle raconte….

« Installée en juillet 1969, je signe l’acte de propriété en août de la même année. A l’époque, seule la première tranche est construite et la seconde débute. J’étais la  première occupante du bâtiment B et ce ne fut pas une sinécure.

Toutes les portes et les fenêtres claquaient la nuit. J’étais seule et morte de peur. La piscine, déjà en fonction,  servait de lieu de rencontres aux pionniers qui pouvaient ainsi faire vite connaissance ». C’est encore comme ça maintenant pour les nouveaux arrivants. Il faut rendre hommage à Monsieur et Madame Infante qui organisaient chez eux de magnifiques soirées à l’ambiance formidable. L’accueil était chaleureux et  convivial.

Avant la construction de la troisième tranche, l’ancienne maison du gardien, située près de l’entrée et de style provençal, comportait une vaste terrasse dallée. Chaque année s’y tenait « la soirée d’Isthmia » organisée par le bâtisseur qui chouchoutait sa réalisation et ses occupants. C’était son bébé, disait-il.

Tout ce petit monde constituait pour lui une véritable famille.

D’année en année la table s’agrandissait. Puis la maison fut détruite pour permettre la construction de la troisième tranche. Désormais et pendant de longues années, les soirées d’Isthmia se tiendront à la résidence du Cap brun pour donner place ensuite à l’apéritif que nous connaissons encore aujourd’hui. Ce n’est pas sans nostalgie que j’évoque ces rencontres amicales et joyeuses.  

En dehors de ces rencontres conviviales, certains copropriétaires résidant à Paris organisaient des « Randos ». La balade se terminait  dans un restaurant situé à l’arrivée.  Ceux qui n’avaient pu participer à l’activité sportive se rendaient toutefois à la soirée. Il ne faut pas oublier les « tournois » organisés par le grand-père de Laetitia Lefur, Monsieur Lantiéri, dont les parents étaient eux-mêmes propriétaires d’un appartement au RDC du bâtiment A. C’était extraordinaire.  La chaise de l’arbitre a été construite par la Marine pour le Tournoi. Tout Isthmia y assistait et personne n’aurait manqué la  finale, la remise des prix et le cocktail qui l’accompagnait. »

Avec tous ces souvenirs incroyables, comment ne pas rêver de recréer cette ambiance qui était l’apanage d’Isthmia ? Comment ne pas se mobiliser pour la rétablir.

Deuxième EPISODE – la villa ISTHMIA et la famille MARROIN

 IMG4

Nous vous invitons à reprendre le cours de l’histoire de notre site qui a appartenu dès 1828 à la famille MARROIN, famille d’hommes de loi toulonnais. Joseph-Anne-François Xavier Marrouin, né le 18/12/1787 a acquis la propriété  pour la somme de 4200F, il l’aménage en faisant construire une maison de maître pour loger sa famille et un corps de ferme : logement du personnel attaché à l’exploitation des cultures et des vignes.

J.A.F.X MARROIN décède en 1840 ; son fils Antoine, Victor hérite  de la propriété, son épouse usufruitière occupera les lieux jusqu’en 1862.   

1862, c’est l’époque où le CAP BRUN, peu à peu, passe de ZONE RURALE avec ses vignes, oliviers, arbres fruitiers, chênes lièges à un quartier RESIDENTIEL très recherché par la classe bourgeoise toulonnaise et par les officiers de marine qui envisagent leur retraite proche de la mer.

Après 32 ans de présence, les MAROUINS, mère et fils, cèdent leur bien pour la somme de 17 500F à M. Jules ROUX, docteur en médecine, illustre chirurgien.

Originaire d’Aix-en-Provence, à la suite d’une brillante carrière, il a été nommé Inspecteur Général du Service de Santé de la Marine. Jules Roux consacrera les quinze dernières années de sa vie :

- la construction et l’embellissement de sa VILLA du CAP BRUN entre 1862 et 1870  (villa que nous avons connue en 1966).   

IMG5

Il en déterminera l’emplacement, l’aménagement du sol, la construction, la distribution des eaux et des espèces végétales      

-l’aménagement arboricole

-il agrémentera le sol de plantes tropicales

-il acclimatera le camélia, l’oranger, l’eucalyptus dans un terrain schisteux qu’il sut arroser par d’ingénieux procédés hydrauliques.

-il créera des allées et des sentiers

 (Citations du livre du Dr Philippe AUDE écrit en 1879 « J. ROUX, sa vie, ses travaux »)

Un PARC, NOTRE Parc, était NE.

Jules Roux s’éteint en 1877 sans avoir terminé ses projets. Sa veuve, Mme Anne-Marie GIRARD, se séparera de sa propriété en 1891 au profit de M. Louis- Lucien- Napoléon BONAPARTE-WYSE.

Dans l’acte de 189,  la partie bâtie correspond à :

-une villa de 2 étages (construite par Jules Roux entre 1862 et 1870)

-une maison de maître (construite par JAFX Marrouin avant 1840)

-une maison de ferme

-une écurie

À suivre…

Pour infos

2016 sera le cinquantenaire d’Isthmia, l’occasion peut-être de le fêter dans la liesse. Le champagne a coulé.

Pas de témoignage cette fois. A croire que tout le monde a perdu la mémoire. C’est vrai, il n’y avait pas d’ « ordinacoeur » à l’époque pour stocker les souvenirs !!!

Photos d’hier (trouvées sur le WEB)

IMG6

Et d’aujourd’hui

IMG7b

Troisième EPISODE Notre Parc depuis sa création

Yvette Bocherens  poursuit son récit qui intéresse une majorité de résidents (propos spontanés enthousiastes de nombreux résidents qui attendent la suite…)

REPRENONS LE FIL DE L’HISTOIRE:

Le 11 septembre 1891 MADAME ANNE MARIE GIRARD, veuve héritière de JULES ROUX, vend sa propriété à LOUIS LUCIEN NAPOLEON THEODORE BONAPARTE WYSE dont la famille restera propriétaire du bien jusqu’au quatre avril 1966.

IMG8

BUSTE DE BONAPARTE-WYSE A PANAMA

QUI ETAIT LOUIS LUCIEN NAPOLEON THEODORE BONAPARTE WYSE ?

- Le petit fils de LUCIEN BONAPARTE, deuxième frère de l’Empereur qui eut douze enfants dont LAETITIA.

- Le fils de Laetitia.

En 1914, Laetitia épouse en 1821 SIR THOMAS WYSE un politicien, diplomate irlandais. Deux enfants naitront de ce mariage qui ne durera pas,

Laetitia aura trois autres enfants avec un officier britannique JOHN HODGSON STUDHOM (1805-1890)

Toute la fratrie portera le nom de WYSE.

Louis Lucien Théodore, né à Paris le 13 janvier 1844, meurt au Cap Brun, à Toulon le 15 juin 1909, à l’âge de 65 ans.

Ses restes seront transportés plus tard au cimetière du CAUCADE à Nice.

Il n’aura pas vu la réalisation de son projet: canal de Panama ouvert.

 IMG9

                STELE DISCRETE DANS LA VILLA ISTHMIA

QUELLE FUT SA VIE?

LUCIEN NAPOLEON BONAPARTE-WYSE fut lieutenant de vaisseau, explorateur, ingénieur, géographe français, promoteur du canal du Panama

D’OU VIENT LE NOM D’ISTHMIA?

Peut-être souvenir de son exploration de l’isthme américain en vue du canal interocéanique?

L’ISTHME DE SAN-BLAS est cité dans une de ses lettres au Président de la Société du Panama en mars 1878. Cet isthme est la partie la plus étroite qui sépare les deux océans.

IMG9C Isthme de Tehuantepec

Finalement le projet du canal sera repris, en janvier 1882, par FERDINAND DE LESSEPS qui perça le canal de SUEZ en 1869.

IMG9D isthme-de-tehuantepec-Mexique

DE LESSEPS qui ne prévoyait pas d’écluse, à l’inverse d’EIFFEL, rencontra d’énormes difficultés, la société française fit faillite et la concession fut revendue aux Etats Unis.

LOUIS LUCIEN THEODORE BONAPARTE WYSE rentré en France tomba sous le charme de la côte varoise et s’installa au Cap Brun.

Il a dirigé une équipe d’ingénieurs qui ont exploré pour le compte d’une Société la possibilité de la réalisation du canal.

Pour cela, deux voyages et sept projets)

Il a signé un contrat de concession de 99 ans, appelé « CONCESSION WAYSE », mais F. DE LESSEPS prend une option de 10 millions sur ce contrat.

Le 5 juillet 1880 la Compagnie Universelle rachète les droits de la concession Wayse à la Société civile Internationale du Canal.

Les problèmes vont commencer pour DE LESSEPS et LLNBW ne verra pas l’ouverture du canal.

L’atelier e-Photo de Jean-Louis a réalisé  un diaporama  sur les architectes du Parc, qui rejoint la très plébiscitée rubrique historique d’Yvette Bocherens.

Episode 4 – A La Recherche Du Temps Passé

Séduit par la côte varoise et le site du Cap Brun, Louis Lucien Napoléon Théodore BONAPARTE WYSE s’installe et vit dans SA « Villa Isthmia » du 11septembre 1891 à sa mort le 15 juin 1909.

Pendant cette période Toulon évolue.

Les luxueuses maisons situées dans de grands domaines au Cap Brun sont reliées au centre-ville par un transport en commun.

Après la traction hippomobile, en 1886, la ville remplace la traction animale par la traction électrique en1897.

Bientôt les nouvelles motrices de marque allemande Schuckert réduiront le temps des trajets sur la ligne numéro 7 !

IMG10 IMG11

LES NOUVELLES MOTRICES – LALIGNE 7

Dès 1878, de nombreuses pétitions ont réclamé la création d’écoles dans les quartiers, pour éviter que les  enfants ne fassent trop de chemin à pieds.

L’école de la place Baratier fut construite entre 1904 et 1907 sous la municipalité de Marius Escartefigue.

Sur les plages du Mourillon – Les Bains

Les Bains Almeiras, les Bains Sainte-Hélène, les Bains de la Source et les Bains populaires attirent la foule pendant que les pêcheurs réparent leurs filets.

IMG12

L’historien Jules Michelet évoquait déjà en 1861 les bienfaits des bains de mer, de l’air marin, du soleil et du sable chaud.

 

IMG13 les Bains

Extrait du livre « Toulon autrefois » page 65

Au bord de la mer le sentier des douaniers amène les promeneurs Jusqu’à Magaud 

IMG14

 

Un petit train suit la côte, passe dans les petits villages voisins  du littoral jusqu’à Hyères, s’arrête à de minuscules gares.

Une de ces gares est transformée en habitation, avenue de la résistance en face d’Isthmia.

IMG16 Petite gare ave de la Résistancela  PETITE GARE du Cap Brun

photo YB du 23 mars 2016

En 1906 le quartier du Cap brun comptait 107 habitants.

En 2011 avec 2974 habitants, les domaines ont été morcelés et construits.

Par testament Louis Lucien Napoléon Théodore Bonaparte Wyse (1844-1909) lègue à son fils Napoléon- Jérôme la nue-propriété d’Isthmia et l’usufruit à vie à sa fille Marie- Laetitia.

Avec précision au décès de son fils, la propriété devra revenir à son petit fils Louis Lucien Napoléon Marie Emile né à Isthmia le 23 décembre 1908.

L’usufruitière Marie Laetitia  épouse à Toulon un officier de marine Aristide Henri-Nicolas Bergasse du Petit Thouars.

Elle vivra à Isthmia jusqu’à sa mort en 1940.

En 1935, Napoléon Jérôme fait donation à son fils LOUIS LUCIEN NAPOLEON MARIE EMILE de la nue-propriété.

A la mort de sa tante Marie LAETITIA,Louis Lucien Napoléon Marie Emile devient totalement propriétaire jusqu’en avril 1966

IMG17 SENTIER CONDUISANT AU FORTSENTIER CONDUISANT AU FORT

 IMG18 BAR DU FORT

BAR DU FORT

Séduit par la côte varoise et le site du Cap Brun, Louis Lucien Napoléon Théodore BONAPARTE WYSE s’installe et vit dans SA « Villa Isthmia » du 11septembre 1891 à sa mort le 15 juin 1909.

Pendant cette période Toulon évolue.

Les luxueuses maisons situées dans de grands domaines au Cap Brun sont reliées au centre-ville par un transport en commun.

Après la traction hippomobile, en 1886, la ville remplace la traction animale par la traction électrique en1897.

Episode 5 – Avril 1966Nous y voilà !

Nous sommes en avril 1966. Louis Lucien Emile Napoléon Marie a 58 ans. Il vend sa propriété d’Isthmia à la Société Civile Immobilière Résidence Parc Isthmia représentée par Monsieur et Madame André Infante pour la somme de 2.100.000 francs.  

Un énorme méchoui est organisé sur l’esplanade devant la villa Isthmia.

Les invités sont conquis par la beauté du site et certains souhaitent s’y installer.

IMG21 beauté du site

Après la démolition de la Villa Isthmia, le Parc allait entamer une nouvelle vie avec l’implantation de bâtiments modernes:

Les A et B puis les  C, D, E, F pour la première tranche. Les G, H, I, J, K pour la deuxième tranche, six ans après.

L’architecte de cet ensemble, Monsieur Robert Celles *, né en 1930 en Algérie, réussit à intégrer harmonieusement son œuvre dans le parc et sa végétation centenaire.

Pour le grand plaisir de quatre-vingt-huit copropriétaires, une piscine dominant la mer et deux tennis agrémentent le projet.

ISTHMIA PISCINE

ISTHMIA PISCINE 2017.3

* revoir le diaporama proposé par l’atelier e-photos de Jean-Louis dans le Mag 4.

DIAPORAMA

L’EMPREINTE DES ARCHIS A ISTHMIA

Ctrl+ Clic sur l’image ou sur  Télécharger le fichier en maintenant la touche CTLR et patientez.

LES TEMPS FORTS D’ISTHMIA – La chapelle Sainte-Agathe et  YURI BOUKOFF

Pour les temps forts du Parc, rappelons, par exemple, notre participation au concert donné chez lui par notre voisin immédiat Yuri Boukoff (1923/2006) et son épouse en faveur d’une restauration de la chapelle Sainte-Agathe.

IMG25 YURI BOUKOFF

La chapelle Sainte-Agathe a été construite par la famille Bousquet sur ses terres, à quelques 900 mètres d’Isthmia, actuelle Corniche Général De Gaulle.

Quel bonheur quand notre voisin, merveilleux pianiste, résidait au Cap Brun en saison estivale. Toutes fenêtres ouvertes, sa musique et la voix de sa petite fille cantatrice entraient chez nous et nous enveloppaient.

Ecoutez-le jouer en cliquant sur sa photo Sur YouTube vous pourrez l’écouter à votre gré. Pour enregistrer les musiques sur votre ordinateur, voici un site utile 2 convert.com

2016 – ISTHMIA FETE SON CINQUANTENAIRE

Cette année le Parc a fêté son cinquantenaire. Pour célébrer cet événement l’apéritif annuel de Juillet les bulles étaient de rigueur

2016.07.05 Le Cinquantenaire (25)

La rubrique Historique d’Yvette s’est terminée au Mag précédent en 1966 lors de la démolition de la Villa Isthmia.

LA PISCINE

Dans ce magnifique Parc, la piscine réalisée par Robert Celles, qui s’accroche à la falaise et domine l’anse Méjean est un véritable chef-d’œuvre, le rendez-vous incontournable des résidents a vécu ses derniers jours.

Pour suivre sa reconstruction, rendez-vous sur les articles qui lui sont réservés

NDLR Nous manquons de documents pour alimenter notre rubrique sur les belles années de notre Parc. Si vous en avez, merci de bien vouloir me les communiquer par email. MERCI D’AVANCE.

 

 

 

Mots-clés : , , ,

Le Journal du Grand Changement |
Le Monde Ferroviaire |
Laclassedepikou |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Chroniques de Naima
| Armentières Actualités
| Vertus des pierres