Isthmia le mag

13 décembre 2017

Cercle de lecture

Classé sous ACTIVITES AU PARC,CERCLE LITTERAIRE D'YVETTE,LECTURE — isthmialemag @ 10 h 00 min

 

  

 LE CERCLE DE LECTURE D’YVETTE

@YVETTE B

NOTRE PROCHAIN RDV LECTURE

Il aura lieu le … à 15h chez Yvette

Non programmé

 

 

Le Point-livres vous attend. Me contacter au 0667098936.

 

ARCHIVES

COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE DU JEUDI 9 NOVEMBRE  chez Paule

EN SAVOIR PLUS

(suite…)

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

2 octobre 2017

Amelie Nothomb, la reine des lettres, en dédicace à Toulon pour son roman « Frappe-moi le coeur »

Classé sous RENCONTRES LITTERAIRES — isthmialemag @ 11 h 24 min

 

 

RENCONTRES LITTERAIRES

 

[Inédit] Le jeudi 28 septembre 2017 à 15h00 Amélie Nothomb était en dédicace à la Librairie – Papeterie Charlemagne Toulon

 AMELIE NOTHOMB

L’incroyable relation d’Amélie Nothomb avec ses lecteurs

SOUVENIRS DE LA RENCONTRE

Amélie Nothomb, une vraie star en effet. Une belle rencontre. Une heure et demie de queue mais un moment agréable et chaleureux. Une coupe de champagne à la main elle est chaleureuse et amicale avec chacun. Elle se souvient de tous ses lecteurs. Avec nous, Kévin, qu’elle  a rencontré il y a 12 ans à Lyon et avec qui elle entretient une relation épistolaire. Elle l’a reconnu immédiatement et n’a pas oublié.

Une rencontre mère-fille SMILEY sourire  

PAULE ET AMELIE NOTHOMB1 PAULE ET AMELIE NOTHOMB2

 
Elle est l’une des stars de la rentrée littéraire avec son 26e roman, « Frappe-toi le coeur ». L’écrivain fait le tour des librairies pour dédicacer son ouvrage et rencontrer ses fans. Depuis toujours, elle entretient avec eux une relation intime, parfois épistolaire, et ses séances de dédicace ressemblent plus à des retrouvailles entre amis. Illustration à la librairie Kléber de Strasbourg.

« J’ai des lecteurs terriblement attachants »

Elle connaît même le prénom de la plupart d’entre eux, leurs habitudes, leurs histoires de coeur et entretient avec certains une relation épistolaire depuis des années. 

« On se retrouve une fois par an » explique Marion, une inconditionnelle.

« On peut se voir physiquement, échanger, pas seulement avec des mots ».

« Elle est très conviviale » confirme Olivier.

« Elle s’intéresse aux gens, c’est très agréable. ça change des dédicaces purement commerciales ». L’auteure éprouve une réelle affection pour ses fans.

« J’ai des lecteurs terriblement attachants et l’investissement amical dans les deux sens avec eux est extrême » confie-t-elle.

« Ils me donnent énormément donc je ne vois pas comment je ne pourrais pas leur donner énormément. Je dois dire que c’est leur faute : ils sont tous charmants et extrêmement sympathiques.

Moi, j’ai été très solitaire pendant 10 ans de ma vie, de mes 10 à mes 20 ans. Je n’avais pas d’ami, pas d’amour. Maintenant, il y a des gens qui m’aiment, ce sont mes lecteurs et je suis folle de joie ! « 

Harcelée depuis 10 ans par une fan

Cet attachement extrême peut parfois dégénérer. Le 9 septembre dernier, l’auteure a porté plainte contre l’une de ses fans qui la harcèle depuis 10 ans. Elle l’attendait en bas de chez elle avec un couteau et des cordes pour escalader son immeuble. Auparavant, elle lui avait écrit des centaines de lettres, alternant menaces de mort et déclarations amoureuses. Il lui est même arrivé de ceinturer l’écrivain lors d’une dédicace et de lui promettre qu’elle allait se suicider devant elle.
Fort heureusement, la grande majorité de ses lecteurs sont bienveillants avec elle !

Dans les mois qui viennent, Amélie Nothomb a rendez-vous avec ses fans à l’occasion des nombreuses séances de dédicace organisées un peu partout en France.

Retrouvez les dates ici.

 

AMELIE NOTHOMB 2

RESUME

Dans sa petite ville de province, la jolie Marie, 19 ans, jeune beauté blonde de province, est ravie de faire tourner la tête des garçons, par pur plaisir de susciter « un vilain pli » d’envie à la bouche de ses copines de lycée

Tout naturellement, elle laisse le prétendant le plus en vue de la ville, Olivier, lui faire sa cour. Ses amies n’en sont-elles pas folles de rage ?

Mais en cette époque pas si lointaine, le marivaudage poussé a ses conséquences, et la contraception est encore interdite aux jeunes filles.

Que vouliez qu’elle fît ? Sur un malentendu, elle épouse le futur pharmacien Olivier (aux anges)

Elle tombe enceinte et accouche à vingt ans d’un ravissant bébé, appelé Diane.

Toute la famille se récrie-t-elle d’admiration devant la petite fille ? Marie tombe instantanément jalouse du nourrisson, qu’elle traite avec la plus grande froideur, une motion destructrice qui la gagne et la ronge…

Car, vous l’avez deviné, l’envieuse, c’est elle.

Comment Diane va-t-elle grandir avec ce poison inoculé dès l’enfance, l’absence de tendresse maternelle ? Surdouée, elle tente tous les raisonnements pour trouver des excuses à sa mère. Jusqu’à ce que naissent un frère, puis une sœur, qui, eux, seront traités affectueusement. Voyant s’écrouler ses explications de l’univers, Diane décide de se vouer à ses études de médecine. Elle choisit la spécialité cardiologie à cause d’un vers d’Alfred de Musset, qui donne son titre au roman: « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie ».

 

« Frappe-toi le cœur »: Un conte acide et délicieux sur les amours toxiques d’une mère et sa fille

Un quart de siècle déjà qu’Amélie Nothomb, ponctuelle comme un métronome, sonne le gong de la rentrée littéraire avec son roman annuel.

Le vingt-cinquième, « Frappe-toi le cœur » (Albin Michel), qui paraît en cette rentrée 2017, vaut implacable démonstration autour d’un sentiment crève-cœur : l’envie.

« Frappe-toi le cœur » (Albin Michel), est un bon cru, sec et âpre. Mieux encore, un citron frais et acide, à déguster en moins de deux heures. Disons le temps d’un Paris-Rouen, car ce conte cruel commence comme un « Madame Bovary » des années 1970.

Cérébrale toujours, Amélie Nothomb a laissé tomber la suite : « C’est là qu’est la pitié, la souffrance et l’amour ».

Cette histoire est rédigée à la façon d’une fable moderne disposant de sa propre morale.

Au cœur du roman il y a bien sûr l’amour.

Mais ici, il sera plutôt question d’amour maternel, de relation mère-fille et du sentiment de jalousie.

Comment une mère peut-elle être jalouse de son propre enfant ?

C’est une histoire déchirante, bouleversante sur la complexité des sentiments humains et notamment sur l’amour maternel ! C’est la question que je me pose depuis que je suis née.

Lorsque l’amour qu’une fille réclame à sa mère est mis à mal parce que cette dernière est jalouse, cela fait atrocement mal, surtout si la fillette en question en a conscience.

L’amour dont il est ici question est celui qui est censé être inné et inconditionnel : Celui d’une mère pour sa fille, celui d’un enfant pour ses parents.

EXTRAIT

« Il y avait une joie encore beaucoup plus puissante : il s’agissait de susciter la jalousie des autres. Quand Marie voyait les filles la regarder avec cette envie douloureuse, elle jouissait de leur supplice au point d’en avoir la bouche sèche ».

 

AMELIE PRESENTE SON ROMAN SUR YOUTUBE

Le mal de mère

AMELIE NOTHOMB SUR FACEBOOK

QUELQUES COMMENTAIRES SUR AMELIE NOTHOMB

1. Si vous envoyez une demande de mariage, sachez que cela lui est déjà arrivée, lors d’une interview en 2013, elle a déclaré :

« J’en reçois quelques-unes et des étonnantes de complets inconnus. C’est assez drôle, ils ne se présentent même pas, ils me disent : «Ecoutez, je vous aime beaucoup et est-ce que vous voulez bien m’épouser ?». »

Et sachez qu’elle vous répondra « Non. Comme j’ai déjà tout ce qu’il me faut. ».

2. Chère Amélie,
Je vous adore. Vous êtes tellement originale, agréable à lire et à écouter. C’est un bonheur de tous les instants.
J’ai eu l’occasion de vous rencontrer à la Foire du Livre de Brive ce samedi 7 novembre dernier, et vous m’avez dédicacé votre dernière œuvre.
Il y a une question que j’aimerais vous poser.

J’écris des poèmes et je suis à la recherche d’un éditeur sérieux qui publiera en première intention à compte d’éditeur.
Auriez-vous l’amabilité de m’aider en ce sens (…)
Un tout grand merci.
Mireille

3 .Bonjour Amélie Nothomb,
Je vous ai vu sur France 3 ce lundi 5 septembre à l’occasion de la publication de votre dernier ouvrage « Riquet à la Houppe » et j’avoue avoir été plus que ravie de constater que vous aviez rejoint l’univers des Conte pour oser parler d’amour autrement.

Le Conte est le facteur de résilience le plus puissant qui soit donné à l’enfant et si l’adulte continue dans le monde entier à lire Le petit Prince c’est parce qu’il a une valeur universelle.
Comme l’a écrit René Girard à l’étude des frères Grimm, c’est le regard narcissisant de l’autre symétrique- quel qu’il soit- qui répare toutes les blessures même les plus destructurantes…d’où l’utilisation en thérapie avec les enfants victimes de sévices sexuels.

C’est ce que j’ai fait bénévolement durant 20 ans avec une méthodologie spécifique publiée dans l’ouvrage que je vous envoie ce jour et dont je vous joins les coordonnées.
Merci et bravo d’oser réveiller cette résilience chez nous tous.
Bien amicalement
MCGryson-Dejehansart
Psychologue Clinicienne, Formatrice, Expert Judiciaire (1989-2015)

EN SAVOIR PLUS ICI

Amélie Nothomb Le processus d’écriture

 AMELIE NOTHOMB cahierAMELIE NOTHOMB cahier 2

Je suis « l’écrivain fossile » qui ne possède pas d’ordinateur. J’écris au minimum 4 heures par jour.

« Il faut se contenir pour garder l’écriture (…) Il faut la rythmer (…)

J’ai la sensation physique d’une descente intérieure (…)

Je suis enceinte de mes livres (…) J’écris ce qu’il vient »

Ce pourrait être le roman de rentrée du CERCLE LITTERAIRE d’Yvette Bocherens.

Qu’en pensez-vous? On en reparlera à notre prochaine rencontre du jeudi 5 octobre à 15h chez Yvette.

 
Mots-clés : , , , , , ,

Le Journal du Grand Changement |
Le Monde Ferroviaire |
Laclassedepikou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chroniques de Naima
| Armentières Actualités
| Vertus des pierres